Samedi 14 Janvier à 15H à la boutique : une triple séance de dédicace !

Du lourd, du très lourd : David S.khara, Thomas Geha et Lionel Davoust seront là en chair, os et esprit pour répondre à (presque) toutes vos questions et dédicacer leurs ouvrages.
Nous vous désaltérerons de boissons fraiches et chaudes que vos gorges asséchées par l’émotion puissent continuer les passionnantes conversations qui ne manqueront pas de fuser…

"La tête en noir" N°154 La passion du polar !

Claude Mesplède nous vante les qualités de Silvia Avallone et son roman D’Acier, puis triture les statistiques de l’industrie du livre. Michel Amelin (dont je ne saurai trop recommander la lecture de ses EX-CEL-LEN-TES chroniques sur www.k-libre.fr ) calembourize « Deux serials qui leurrent ». Jean-Marc Laherrère chronique « Jour de fléau » de Karim Madani et « L’appât » de José Carlos Somoza, Christophe Dupuis rend hommage à Giorgio Scerbanenco, Jean-Hugues Villacampa (qu’Hastur piétine sa carte d’électeur) s’extasie (enfin) de « L’armée furieuse » de Fred Vargas alors que Paul Maugendre décortique « Meurtre au cinéma forain » de Renée Bonneau et que Gérard Bourgerie encense « Heure d’avant » de Colin Harrison. Le tout est orchestré par l'inoubliable Jean-Paul Guéry dont les brèves titilleront votre curiosité !

La tête en l'ère N°15 : que de cadeaux en douze pages !

Quoi lire en attendant Noël ? A quoi jouer ? N'attendez plus.

La tête en l'ère N°15 : que de cadeaux en douze pages !

Quoi lire en attendant Noël ? A quoi jouer ? N'attendez plus.

La tête en l'ère N°15 : que de cadeaux en douze pages !

Quoi lire en attendant Noël ? A quoi jouer ? N'attendez plus.

Membre du jury aux Utopiales : le chemin de croix…

Voici la première chronique de ma découverte des Utopiales en tant que membre du jury et ce à quoi il faut s'attendre. Chronique douce-amère, qui va me permettre d'aborder avec plus de sérénités et de plaisir celles à venir. La seconde chronique sera dédiée aux évènements auxquels j'ai pu assister (expositions, tables rondes et anecdotes), vous la lirez dans cette rubrique. La troisième sera dédié aux secrets du choix du jury (avec les réserves nécessaires), vous pourrez la lire dans "La tête en l'ère" N°15 du 1er décembre. La dernière sera l'oeuvre de Tyrannosaurus Imperium qui a accepté (quasi avec plaisir) de chroniquer les quatre ouvrages sélectionnés sur le site à sa rubrique "Ecce Homo"

TEN 153 La tête en Noir N° 153. Temps pluvieux mais belle tête !

Claude Mesplède nous vante les qualités de son festival de Toulouse Polar Sud et du prix littéraire qui y est associé : Violeta Negra. Ce prix a récompensé l’EX-CEL-LENT « Empereurs des ténèbres » d’Ignacio Valle, chroniqué déjà à deux reprises dans nos colonnes, ce qui prouve bien l’engouement que cet excellent roman suscite.

Tyrannosaurus Imperium vadrouille sur Verfébro.

Quand la vieille bête écailleuse sort de son antre, ce n'est pas forcément bon signe. Mais il a accepté la proposition de Jean-Hugues Villacampa (que le Docteur Dexter Ward le soigne de son AAA) de chroniquer de temps à autre sur notre site quelques échantillons de ses nombreuses lectures.

Michel Amelin a "La tête en Rose" !

Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait : un numéro hors-série dédié au polar sentimental. C'est avec beaucoup de finesse et d'humour que Michel Amelin nous présente ce numéro spécial qui donnera quelques riches points de repère aux curieux (et bientôt fans) de ces étonnants polars.

« La tête en l’ère » N°14. Utopiales, trop de la balle. Appel à l’uchronie !

Une jolie tête dans un casque bien noir ! Tyrannosaurus Imperium chante les louanges ambrées de Roger Zelazny. Darth Gerbillus (un « petit nouveau » venu des espaces profonds où on ne vous entendra ….) se penche sur le mythe de la Lucha Libre. Artikel Unbekannt (un grand ancien, lui !) décortique uns seconde partie des invisibles. Poème épluche Brice Tarvel (enfin, ses Harry Dickson). Latitia Le Jeune (une petite nouvelle !) se penche sur une œuvre de H. Ridder Haggard. Mathieu Le Rouzic nous donne sa vision de la Saga de Ji de Pierre Grimbert. Jean-Hugues Villacampa (Qu’Hastur le protège des primaires du PS) s’extasie des «Montagnes hallucinées du sieur Culbard.
< page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | page suivante >