mercredi 18 août 2004

La dame de la chambre close

Un jeune étudiant, réveillé par une femme étrange qui tambourine à la porte de son voisin, se retrouve poursuivi par cette créature venue on ne sait d’où.
Les 200 pages de ce manga se dévorent à une allure vertigineuse. À peine entré dans le récit, le lecteur est happé par l’intrigue et fasciné par l’étrange et malsaine relation qui s’instaure entre Hiroshi et la femme aux cheveux longs. Qui est-elle ? Une folle ? Une criminelle ? Mystère… En tout cas, l’histoire fonctionne à merveille. Comme dans tous les mangas, la narration est d’une grande fluidité. Pas d’ellipse, pas de raccourci, juste la succession échevelée de scènes d’action. Pas un temps mort non plus. La tension monte crescendo pour ne plus retomber. On se sent, à notre tour, pris dans les griffes de cette créature étrange. Et on se prend à espérer n’être jamais confronté à une telle visiteuse du soir, tant sa hargne et sa volonté inhumaine semblent irrésistibles. Un manga haletant à ne pas lire juste avant de s’endormir…