lundi 1 décembre 2008

Le bouquiniste a lu 11

« Conan » de R.E. Howard. Enfin, réédité dans une nouvelle traduction et présentation de nos amis de chez Bragelonne
 
Vous ai-je déjà dit que j'adorais la fantasy ? Puis, je ne suis pas regardant façon époque, de Fritz Leiber à Matthieu Gaborit en évitant habilement Eddings mais en passant agréablement par Salvatore...
Bref, en dehors de la mauvaise habitude qu'ont les auteurs de fantasy de faire des cycles de 4 000 pages pas toujours passionnants, je suis grand fan.
Quant à Howard, c'est un peu comme Lovecraft ou Burroughs, des incontournables mal connus, souvent mal interprétés et, malheureusement les adaptations cinématographiques les ridiculisent plus qu'elles ne leur rend hommage.
Un bémol pour Conan cependant, en dehors d'un air d'abruti notable gardé durant la majeure partie du film (peut-être lié à l'acteur...) le héros howardien est correctement transcris dans le premier film (je n'ose qualifier le second Conan et l'affligeant Kalidor sensé conter les aventures de Sonia la Rousse (Red Sonja pour les amateurs).
L'oeuvre de Howard est très importante, et choisissant une littérature populaire efficace, R.E. nous entraine dans des épopées pleines de fureur d'exotisme, de courage, dans des époques aussi variées que d'une antiquité imaginaire à des périodes contemporaines. Ces aventures paraissant dans des pulps sont essentiellement composées de nouvelles de tailles diverses contant les exploits d'une douzaine de héros dont les plus célèbres sont Conan, Agnes de Chastillon, Cormac Mac Art, Solomon Kane, etc...
Le point commun de tous ces héros est une volonté de fer qui s'exprime par des idéaux sans faille à la moralité souvent douteuse et une force et une intelligence sans failles où l'action prend souvent la place de la réflexion...
Bref c'est jubilatoire. Comme pour tous ces auteurs populaires américains, les traductions étaient bien souvent approximatives, avec la médaille d'or pour le Tarzan d'Edgar Rice Burroughs qui avait été massacré par Hachette dans les années 50 à un point tel que lorsque la regrettée maison d'édition Neo (Nouvelles Editions Oswald) avait récupéré les droits, les traducteurs avaient constaté avec stupéfaction que dès le troisième opus de la série, certains chapitres étaient entièrement passés à la trappe...
L'équipe de Stéphane Marsan (lui-même « formé » à la perfection éditoriale de la regrettée (décidément...) maison d'édition Multisim (qui nous a laissé des bijoux du jeu de rôles comme Néphilim, Rêves de dragon, et Agone entre autres)) . Je ne sais pas si vous vous y retrouvez entre tous mes niveaux de parenthèse mais moi je commence avoir du mal !!
Bref, Stéphane Marsan donc, avec son équipe bragelonnienne nous a concocté un petit bijou. Toutes les nouvelles de Conan en trois tomes ! Toutes celles écrites par Howard s'entend car tout comme pour Lovecraft, Conan, personnage emblématique de la liberté a inspiré de nombreux auteurs et on trouve, par exemple, dans les éditions « commises » par Titres SF (reg...) des « suites » écrites entre autres par Lin Carter, de valeur inégales mais qui permettaient aux fans de retrouver leur héros favori dans de nouvelles aventures.
Il existe(-ra) deux versions de cette trilogie : une première dont au moins deux tomes sont déjà édités aujourd'hui, reliure tissu plus or à chaud et jaquette (sur laquelle je me suis précipité !!!) tout simplement superbe, et un retirage broché juste cher (au lieu de très cher !). MAIS on en a pour son argent, c'est tout simplement superbement présenté, traduit et ne boudons pas notre plaisir, haletant et passionnant.
Un petit résumé biographique : Conan est un barbare de Cimmérie, un pays à l'extrême nord du continent européen peuplé de tribus en guerre les unes les autres et avec les pays frontaliers plus « civilisés » (peuplés de géants blonds à la viking). Un pays charmant où l'on balance les enfants de six ans dans les fosses aux loups, ceux qui ressortent vivants sont acceptés dans la communauté... (J'ai proposé qu'on fasse pareil avec nos hommes politiques mais bon...). Les raisons pour lesquelles Conan se retrouvent sur les routes d'un monde basé sur la réalité mais purement imaginaire sont obscures mais il arpentera toutes ces contrées croisant de nombreux amis et femmes tous aux destins funestes et croisant le fer avec tout ce qui existe de guerriers légendaires, sorciers rusés et hautains, monstres de tout acabit voire de divinités anciennes et cruelles. Il finira roi d'un des royaumes « civilisés » l'Aquilonie. Archétype de l'homme libre intelligent, beau, musclé à qui tout réussi, il n'est pas étonnant que Conan ait fait rêvé des générations de lecteurs.


Conan
R.E. Howard
Neuf Bragelonne Relié 35 euros / broché 25 euros (25/15 euros chez tout bon bouquiniste)
Intelligence : ****
Description : ***
Action : ****
Humour : **
Amour : *
Violence : ***
Sexe : *