jeudi 19 juin 2008

Le bouquiniste a lu 9

Une BD ! "Petites éclipses" de Fane & Jim. Et il a eu du mal à s'en remettre : trop d'émotions !!
 
Vous-ai-je déjà dit que j'aimais beaucoup la bande-dessinée. En fait depuis « avant-lire », je baigne dans les hebdos Spirou offerts par mes grands-parents et les reliures Mickey de mes parents. Quand je me suis rendu compte que la symbolique que tentait vainement de m'apprendre une institutrice cacochyme allait me permettre de... lire mes BD : le choc. Deux mois plus tard, je lisais Spirou et Mickey dans le texte ! Mais je m'égare.
Depuis je dévore l' « un peu tout » qui me passe dans les mains (et il en passe) avec plus ou moins de bonheur( sauf les révélations d' « Ultimates », de « V pour Vendetta », de « De cape et de crocs » et de plein d'autres en fait !)
La sortie des grosses BD en noir et blanc « à texte » m'a laissé de marbre, du genre «Tant qu'à lire du texte autant lire un roman ». Et là me rentre un pavé de près de 300 pages de Fane et Jim.
Je ne vous l'ai pas dit mais les couvertures ont pour effet d'éveiller ma curiosité. Je feuillette le mammouth et vérifiant d'un œil que Bertrand d' « Art et BD » ne passait pas dans le coin pour me traiter d'oisif, je me lançais dans les dix premières pages de la bête.
Pfff, une histoire de quarantenaires qui se la jouent pré-ado... Tous les clichés se mettent en place au fil des pages : des vacances en groupe d'anciens potes dans le sud de la France. Argh du « Friends » à la française. Déjà insupportable quand cela se passe en milieu exotique, en France ça allait tourner au vaudeville.
Bon encore 10 pages. Comme ils sont stéréotypés tous. L'homosexuel, le couple accompagné de l'ex-maîtresse et l'homme marié frappé du démon de midi accompagné d'une petite jeunette de 20 ans de moins.
Les 10 dernières et je retourne bosser : ça y est ils sont tous arrivés, les premières scènes de couple éclatent, ça commence à se tirailler dans une ambiance lourde comme le soleil de là-bas.
Ce coup-ci ce sont les 10 dernières. Ce serait un Astérix il serait fini ! Mais là ça y est tout est arrivé et pourtant il reste 250 pages !
Je ne voulais pas mais je l'ai lu jusqu'au bout.
Il existe des moments dans la vie où la souffrance culmine au point que l'on pense que l'on va mourir, que c'est fini, on est au bout. Et pourtant le lendemain on redémarre on ne sait pas pourquoi, et on atteint de nouveaux bonheur que l'on imaginait pas.
Ces pauvres six personnages (plus leurs proches et ceux qui les entourent). Tous y passent les uns après les autres. Ils vivent un cauchemar, et pourtant tous s'aiment et semblent honnêtes avec eux-mêmes.
C'est une superbe histoire, porté par des comédiens d'encre de chine, superbement maitrisée, j'ai passé un moment horrible avec eux, nous sommes tous concernés d'une manière ou d'une autre à ce qui leur arrive, chacun d'entre nous y trouvera son compte homme ou femme. Tout le monde y retrouvera ses peines et ses bonheurs...

Petites éclipses
Fane et Jim
Neuf Casterman écritures 16 euros ( 8/10 € chez tout bon bouquiniste ! )
 
 
Intelligence : ***
Description : BD !
Action : **
Humour : **
Amour : ****
Violence : 0
Sexe : **