mardi 18 novembre 2014

Les fuites ont raison de la base de données de Phénomène J

Les livres n’aiment pas l’eau mais les bases de données non plus.

Le dégât des eaux de début septembre (dont nous attendons toujours les dédommagements de la part de notre assurance bien-aimée) a détérioré un peu plus de 7 000 livres que nous avons retiré de la vente et écarté de notre stock. Nous n’avons pas répertorié les plus de 5 000 ouvrages abimés référencés dans notre base. Du coup la fiabilité de celle-ci étant gravement compromise nous en avons fermé l’accès.

Inutile de dire que cette base de plus de 30 000 ouvrages va être difficilement remise en place, elle est montée à plus de 100 000 ouvrages en 10 ans (ce qui voudrait dire que nous en avons vendu 70 000 sachant que la moitié de notre boutique était référencée…)

Cette perte est bien entendu un coup dur pour notre structure puisqu’elle porte un arrêt net à notre vente par correspondance.

Ne croyez pas que cela entame le dynamisme et les motivations de l’équipe qui est en train de mettre en place de nouveaux outils (plus performants). Nous vous tiendrons au courant.