vendredi 18 décembre 2009

Nouvelles du front N°10 18/12/2009

Je vous ai abandonné longtemps, je sais... C'est contraint et forcé que je vous écris cette nouvelle chronique ! Forcé par le cordon de clients-habitués-fanatiques qui empêchent l'entrée dans ma boutique faute de « Nouvelles du front » !
 
Je vous ai abandonné longtemps, je sais... C'est contraint et forcé que je vous écris cette nouvelle chronique ! Forcé par le cordon de clients-habitués-fanatiques qui empêchent l'entrée dans ma boutique faute de « Nouvelles du front » !
La densité des évènements qui vous ont laissé sans nouvelles de votre boutique préférée (!!) se résument de la façon suivante...
Nous avons ouverts une nouvelle salle ! Nous avons refait la façade.
Deux évènements insignifiants à première vue mais qui ont eu une portée époustouflante sur les emplois du temps et sur les rédactions de chroniques...
Et voilà !
Ah bien non, la masse vitupérante créatrice de profits qui bloque l'accès de notre commerce refuse encore de se disperser dans le calme sous prétexte de la brièveté de ce texte. C'est bien simple, si ce n'était pas des clients je les haïrais !
Il n'a fallu que six mois de négociations quasi-ininterrompue pour refaire la façade. La seule façon de repeindre avant la trinité a été le choix d'une couleur bleue quasi-roi qui nous a évité mille tracasseries juridico-historico-administratives. Passer de rouge cardinal au bleu roi a une logique en soi, coincé que nous sommes entre cathédrale Saint-Maurice et château du Roi René.
Quand à la nouvelle salle elle impliquait l'installation et la ré-installation de milliers de livres toujours en cours et qui devrait encore prendre quelques mois.

Du coup nos clients (quand ils peuvent entrer) sont contents : plus aéré, plus de livres, et on peut s'assoir (et papoter) et ACHETER des livres.
En plus c'est Noël bientôt, ne laissez pas vos amis-familles dans le dénuement intellectuel le plus complet : achetez leur des livres. Certains ne les liront pas mais quelques uns en respect à votre propre intelligence, feuillèteront cet objet incongru coincé entre le DVD de Twilight et le « téléphone » tactile couleur-appareil photo-organiser-lecteur MP3-caméra-lecteur MP4-téléphone (si, si)-vibreur-lecteur MP5 (vous l'avez pas ??!! la honte)-navigateur-etc... Là feuilletant indifférent les pages de l'anachronisme, une phrase retiendra peut-être l'attention de l'entité redevenant humaine et en route sur les chemins de la liberté ?

Bon, j'arrête, « ils » sont partis...