mercredi 5 août 2009

Nouvelles du front N°4 05/08/2009

Oui, nous sommes en retard...
Nous avons été enlevé par (Les extra-terrestres / Le front de libération d'Ossétie du Nord-Ouest / Les forces spéciales Carla-One...).
05/08/2009
 
Oui, je sais…
 
La grande nouvelle est : la première partie de l’extension de la boutique est ouverte ! Et croyez moi cela n’a pas été sans mal car nous sommes 1. En France 2. En juillet/août.
 
Je vous la fais dans le désordre.
  1. Aventures de la façade. Notre « façadiste » préféré nous a fait une splendide maquette de ce que sera notre façade agrandie. Une fois le compromis en voie de signature (afin de récupérer la boutique voisine défunte « L’heure anglaise », suivez un peu aussi !) je lui dis « Go, go, go » avec mon sens de l’à propos anglophile qui m’a rendu célèbre dans la moitié de la rue. Stupéfait, il me regarde et me dit « T’as le permis de construire ? ». Il y a trois ans, le même façadiste (je ne mets plus de guillemets hein ?) au moment de faire la première façade (peinture, store-banne, enseigne-drapeau) m’avait expliqué que passer outre des autorisations administratives faisait gagner 3 bons mois sur les travaux. Quid ? Une personne fraichement entrée à la mairie considère (et c’est tout à son honneur !) qu’il faut respecter les usages et par la même fait refaire deux façades du centre ville qui ne rentre pas dans les desiderata légaux. Qu’à ne cela tienne, je m’arme de mon cornet d’ébonite et appelle la mairie. Les mesures sont simples, une fois réunies les différentes pièces (en trois exemplaires : un formulaire écrit en « administratif avancé » un plan cadastral, une photo de loin, une de près, un plan, une maquette) on renvoie le tout à la mairie qui se donne un mois pour répondre… ou pas ! Si pas de réponse c’est oui. Suite à quoi on contacte Madame X à la voirie qui se déplace et qui donne son avis. Je calcule et en déduit que le 15/20 juillet Madame X passe et on fait les travaux fin juillet. Que nenni ! Madame X (très gentille) est en vacances à ce moment, mais se fera une joie de passer le 4 ou 5 août -date de vacances de mon façadiste. Bon… On va attendre septembre.
  2. Aventures des travaux. « Une simple plaque de contreplaqué sépare les boutiques » kidizè. En fait un très joli mur de briques qu’il a fallu défoncer au marteau-piqueur. JH : « Bonjour, nous souhaiterions acheter vingt bibliothèques du même modèle que les 50 que nous vous avons déjà acheté », Vendeur Boutonneux Ahuri (VBA) écarquillant démesurément les yeux : « Mais nous ne faisons plus ce modèle depuis longtemps ! » JH « Ah bin oui, nous vous en avons acheté 30 il y a un an » VBA encore plus ahuri « ah bin ché pa ! » JH « Pouvez vous nous proposer un modèle équivalent ? » VBA se grattant le front « de la même couleur ? » JH « Oui, par exemple » VBA « On n’en fait pas ! » (il est vrai que couleur chêne c’est révolutionnaire…) JH « Ok, que me proposez-vous alors ? » VBA « Les mêmes en plus solides en blanc ou en noir » JH «  OK mettez m’en 20 blanches » VBA « On n’en a que 13 ! » …
  3. Aventures informatiques. Un jeune adolescent a renversé la semaine dernière un verre d’une boisson noirâtre à bulles extrêmement sucré sur l’ordinateur portable de la boutique Diagnostic : mort ! (l’ordi hein ? Pas l’adolescent). Bon… L’ordi JH de la maison fait de jolis « CHK DISK » à longueur de temps… Bon… J’ai un fanzine à sortir moi ! Tant pis reste l’ordi de la boutique, oui mais il est « propre celui-là » (chargé en logiciels libres) dont les feuilles du style du fanzine ne sont pas compatible avec open office. Bon… OOoooOOoooOOooOOoooOOoommm
  4. Aventures stagiaires. J’ai eu (et ai encore) deux stagiaires pendant ces vacances Virginie et Badir dont la (seule) tache est de ranger les livres en ordre alphabétique. Les deux sont gentils adorables et tout ça MAIS, je n’ai jamais vu personne de ma vie être capable de faire tomber un livre sur les trois qu’ils manipulent, et à la connaissance de l’ordre alphabétique aussi … personnelle.
 
Bon je vais arrêter là sinon on va croire que je me plains. Je vous ai dit qu’on nous coupe le courant de l’extension « Heure Anglaise » dans 48H ? (non, non, je veux bien payer hein ?)
 
Heureusement j’ai avec moi « Les trois mousquetaires de Phéno » Carmen la gestionnaire, le soutien, Bruno l’informaticien de génie et Antoine l’ordonnateur grâce auxquels aucun obstacle ne nous a résisté.
 
A très bientôt donc dans notre nouvelle salle polar (éclairée) et avec le N°1 de « La tête dans les étoiles »