mardi 8 septembre 2009

Nouvelles du Front N°5 08/09/2009

Oui, je sais je suis en retard mais j’avais une excellente raison (comme d’habitude) : j’étais en vacances !
Il s’en est passé des choses ! Sortie inespérée de « La tête dans les étoiles N°1 », installation d’un système vidéo dans la boutique (beurk) et une foule de clients réjouis dans nos locaux agrandis !

Tout d’abord, une bonne nouvelle : l’arrivée inespérée dans les rangs de nos chroniqueurs du pamphlétaire angevin bien connu: Justin Hurle. Il animera une rubrique modestement nommée « Homo Kronika » qui alimentera les pages de « La tête dans les étoiles » et aussi (peut-être, j’attends son accord) notre page d’accueil.

Ensuite une bonne nouvelle : nous avons passé de très bonnes vacances… Je ne vous parle pas de mes bronzettes ! La boutique a bénéficié d’une affluence record pour cette période et c’est bien simple, je ne me retiendrais pas j’ouvrirai une bouteille d’Anjou champagnisé ! (Pour le Dom Pérignon on va attendre encore un peu…) Merci à vous donc fidèles clients, ainsi qu’à de nombreux nouveaux arrivés que l’élargissement de notre façade a attiré dans nos murs.

Enfin une « mauvaise » nouvelle. Sous la pression délicate de notre assureur bien-aimé (« vous me collez ça dans votre boutique ou je vous vire ! ») nous avons fait installer dans notre superbe établissement un réseau de caméras vidéo qui enregistre vos moindres faits et gestes. Il est vrai que le coté labyrinthique de la boutique rend celle-ci fragile aux malveillances d’êtres dénués de tout scrupules et remplissant leurs sacs de livres amoureusement amassés. Ne rigolez pas c’est tristounet. Même des livres à 50 centimes dans nos bacs dehors…

Bref, nous frisons « Le meilleur des mondes » d’Orwell contre notre gré. Le vol est bien entendu une plaie vive dans notre structure d’un point de vue monétaire mais aussi pour notre fonctionnement. Nos livres référencés devenant introuvables.

Sachez enfin que nous n’avons jamais refusé un livre à quelqu’un qui nous le demandait et n’avait pas de sous (sans exagérer bien sûr).

D’ici la fin de l’année nous devrions ouvrir notre dernière ( ??) salle et améliorer la signalisation de la boutique (inexistante aujourd’hui) et … Refaire notre façade.

A bientôt donc.