dimanche 25 octobre 2009

Nouvelles du front N°8 26/10/09

We did it ! comme dirait l'autre. Plus personne ne croyait aux élucubrations de notre boss bien aimé (que Azatoth le protège des grains d'eau (terme angevin pour pluie...)). Mais ça y est l'agrandissement final (??) est terminé !
Plus personne n’y croyait mais pourtant les processus de la  finalisation de l’acquisition de la boutique voisine ont enfin officiellement aboutis. Non, je ne vous raconterai pas ce qui s’est passé… N’insistez pas… Juste qu’il ne faut JAMAIS entreprendre de démarches officielles mettant en cause plusieurs organismes capables de se renvoyer la responsabilité des retards accumulés pendant juillet/août. JAMAIS ! C’est bien simple c’est encore pire que d’habitude.
Bref, la signature définitive ayant eut lieu la première semaine d’octobre (démarches entamées en juin pour ceux qui ne suivent pas…) il a fallu organiser et coordonner pour les travaux maçons / carreleurs / électriciens / monteur de bibliothèque / déplaceurs de tonnes (oui, vous avez bien lu) de livres / et rangeurs par ordre alphabétique des mêmes livres.
Il fallait juste tomber une fenêtre et un mur, arracher diverses couches de sols anciens (on n’a pas rajouté une couche pour que lors de fouilles archéologique du prochain millénaire, les terminators fouisseurs n’imaginent pas que les ancêtres de la mégalopole Le Manstoursangers étaient d’incorrigibles paresseux…) poser du carrelage (d’extérieur pour ne pas glisser…) dans deux pièces, déplacer et/ou monter une quinzaine de bibliothèques, installer de nouvelles sources d’éclairage, monter des toilettes étanches (une qualité essentielle pour des toilettes) et enfin déplacer ET ranger des tonnes(…) de livres.
On a tout fait en QUINZE jours !  Si c’est vrai. Venez voir c’est fait !
Une salle entièrement dédié à la littérature, une salle à l’enfance (avec un coin jeux pour que nos chères têtes blondes foutent la p… euh… se distraient pendant que leurs parents fouinent avec soin dans nos rayons)… Bref plus de 100 mètres de rayonnages supplémentaires qui se rajoutent aux 500 m déjà existant (évaluation par défaut…). Bientôt le kilomètre ?
Tout cela ne se serait pas réalisé si je n’avais pas été magnifiquement entouré de personnes disponibles, compétentes, agréables, intelligentes…
Je remercie donc ici solennellement en tout premier lieu ma charmante épouse Carmen « pour faire ça faut que tu augmentes ton chiffre d’affaire » Villacampa, Antoine « on n’a qu’à tout recommencer » Dumont, Emerance « c’est trop beau ta boutique » Bolteau, Yohann « je me demande si j’ai pas oublié cette pile là dans les T » le stagiaire, Bernard « tu veux que je déplace tout dans l’autre salle ? » Sichet  et Lassiné « tu trouves ça lourd ? » Keïta.
Je n’oublierai pas dans cette lsite l’enthousiasme communicatif des clients qui, les pieds dans le plâtre s’émerveillaient par avance des progrès de leurs boutique (qu’ils ne m’envoient pas leurs notes de teinturerie, je me suis déjà débrouillé avec notre avocat !).
Bon, c’est fait maintenant vous pouvez tous venir acheter plein de livres ! A bientôt.